Maghrébins du mondePolitique-monde

Maroc-Pour l’Espagne, la coopération est désormais “réelle” avec le Maroc

La coopération entre le royaume et l’Espagne a eu pour effet “moins d’attaques et d’entrées que toutes les autres années”.

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a déclaré, lors d’un point de presse le 7 novembre, que “aujourd’hui on coopère désormais réellement avec le Maroc”, indique l’agence espagnole EFE. 

La coopération entre les deux royaumes a eu pour effet “moins d’attaques et d’entrées que toutes les autres années” au niveau de la frontière les séparant, a affirmé le ministre espagnol. Et de souligner que cette coopération bénéficie de “plus d’effectifs formés et dotés de moyens” pour “collecter les données et mener des enquêtes sur les mafias et le trafic opérant dans l’immigration clandestine”.

Sur la proposition du parti populaire espagnol (PP) portant sur l’augmentation des effectifs de police au niveau de Ceuta avec 200 gardes civils et 200 policiers nationaux, Fernando Grande-Marlaska souligne que le gouvernement espagnol a d’ores et déjà créé “5.000 emplois pour des policiers et des gardes civils”. Et de préciser que cette tâche n’est pas des plus aisées.

50% de moins de migrants clandestins

 

Dans la même lignée, le 4 novembre, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, s’est félicité du niveau de coopération avec le Maroc. Ce qui a permis, a-t-il estimé, de réduire de manière notable les arrivées des migrants clandestins sur les côtes espagnoles.  “Nous avons réussi à réduire de plus de 50% le nombre de migrants clandestins arrivés sur nos côtes grâce à la coopération avec nos partenaires, et plus particulièrement avec le Maroc”, a souligné Pedro Sanchez, dans un débat télévisé. Il a également fait remarquer que son pays préconise une “approche humanitaire, de dialogue et de coopération avec les pays d’origine et de transit comme le Maroc” pour la gestion des flux migratoires.

Source : H.P.M

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer