Maghrébins au Moyen-orientMaghrébins du Monde

Yémen: des hommes armés tuent cinq séparatistes dans le sud

Dubaï | Des hommes armés soupçonnés d’être membres d’Al-Qaïda ont tué lundi cinq combattants séparatistes du sud du Yémen, l'une des plus grandes attaques du groupe djihadiste depuis plusieurs mois dans cette région du pays en guerre, a annoncé un responsable séparatiste.

Les forces du Conseil de transition du sud (STC) se disputent le contrôle du sud du Yémen avec l’armée loyale au gouvernement, alors que ces deux formations sont en principe alliées face aux rebelles Houthis au nord dans la guerre qui dévaste ce pays pauvre de la péninsule arabique depuis 2014.

L’attaque du lundi s’est produite à l’aube à la périphérie de la ville de Lawdar, dans la province méridionale yéménite d’Abyan, a indiqué le responsable à l’AFP.

«Ce sont des membres présumés d’Al-Qaïda qui ont lancé l’attaque avant de prendre la fuite», a-t-il ajouté sous couvert de l’anonymat. Un médecin de Lawdar a confirmé le bilan de cette attaque qui n’a pas été encore revendiquée.

Les forces du STC, proches des Émirats arabes unis, ont joué un rôle crucial dans la lutte contre les groupes djihadistes Al-Qaïda et État islamique au Yémen. Les Émirats arabes unis font partie d’une coalition dirigée par l’Arabie saoudite et qui intervient dans le pays pour appuyer le gouvernement contre les Houthis.

L’attaque de lundi est la plus importante depuis celle d’août, où des hommes armés d’Al-Qaïda ont exécuté un dentiste accusé par le réseau djihadiste d’espionnage au profit du gouvernement yéménite et d’avoir guidé des frappes de drones américains contre ses membres.

Basé au Yémen, Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) est considéré par les États-Unis comme la branche la plus dangereuse du réseau djihadiste. Depuis 2017, les États-Unis ont intensifié les attaques contre ce groupe.

Aqpa a profité du chaos de la guerre qui dévaste le Yémen pour se renforcer dans le sud et le sud-est du pays, mais selon des experts, le réseau a perdu aujourd’hui de son influence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Le journal De Montréal

Show More

Related Articles

Back to top button