Politique-TunisieTunisie

Tunisie-Ghannouchi: « parachever les instances constitutionnelles et engager les grands projets et réformes pour asseoir la démocratie, en tête des priorités de l’action parlementaire »

Le nouveau président élu de l’Assemblée des représentants du peuple, et leader historique d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, a déclaré à la fin de la séance d’ouverture de l’ARP, qu’il est devenu « le président de tous, au service de tous et surtout au service de la Tunisie, de ses institutions et de son peuple ».

Dans un discours prononcé jeudi soir devant les députés de la nouvelle législature 2019-2024, Ghannouchi a souligné que la première priorité du travail parlementaire consiste à achever l’élection des organes constitutionnels, en premier lieu la Cour constitutionnelle, soulignant à cet égard, son engagement à déployer « tous les efforts pour la mettre en place au plus vite ».

« Parmi les priorités figure également le lancement des réformes et des grands projets », a-t-il ajouté, proposant au Parlement de créer un comité spécial chargé de soutenir, d’accompagner et de suivre les efforts gouvernementaux et communautaires en faveur de réformes et de grands projets.

« Il s’agit d’objectifs essentiels pour la durabilité de l’expérience démocratique et de renforcer sa base économique et sociale, en fonction des possibilités offertes, en donnant la priorité aux jeunes, en renforçant la digitalisation, en luttant contre la corruption et en apportant la dignité au peuple tunisien », a-t-il ajouté.

Ghannouchi a souligné que ces objectifs ne seraient atteints que si l’Assemblée des représentants du peuple redoublait d’efforts et faisait prévaloir les hautes valeurs morales », soulignant à cet égard « l’importance de débattre des meilleurs moyens de modifier le règlement interne du Parlement, ce qui mettrait fin de façon irréversible à la transhumance des députés, en ôtant la qualité de celui qui quitte son parti, afin de moraliser la vie politique en général et parlementaire en particulier ».

Le président d’Ennahdha a souligné que les attentes du peuple tunisien et de l’électorat en général sont grandes, notant qu’il « faut garder à l’esprit la mission dévolue par le peuple aux députés, l’attente du citoyen pour un changement réel de son vécu, à alléger la lourde charge de la vie, à fournir la dignité à tous, à sévir contre les réseaux de corruption et éradiquer les filières du monopole, par le biais de l’économie numérique et la mise en place des législations et de lois qui favorisent la création de richesses ainsi que la bonne répartition et le développement des fondements de l’économie solidaire ».

Dans son discours, Ghannouchi a rappelé les sacrifices des martyrs de la Tunisie pour l’indépendance et la construction de l’Etat moderne jusqu’à la révolution du 17 décembre 2010-14 janvier 2011, l’événement le plus important de l’histoire de la Tunisie et du monde arabe dans un environnement tumultueux et qui a permis au peuple de s’exprimer en toute liberté et faire ses choix lors d’échéances électorales multiples ».

Le nouveau speaker de l’ARP a également salué les efforts déployés par les membres de l’Assemblée nationale constituante, son défunt président Jalouli Fares, et les députés de l’Assemblée nationale constituante, présidée par Mustapha Ben Jaafar, les députés de la première assemblée de l’ARP 2014-2019, présidée par Mohamed Ennaceur, aux côtés du président Beji Caid Essebsi.

Lors de la session inaugurale de l’Assemblée des représentants du peuple, tenue mercredi et jeudi, Rached Kheriji Ghannouchi a été élu président du nouveau parlement, Samira Chaouachi, de Qalb Tounes, première vice-présidente et Tarik Ftiti, du bloc de « La Réforme nationale », deuxième vice-président.

Source : T.A.P

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer