Maghrébins d'EuropeMaghrébins du Monde

Algésiras a perdu 90% de ses voyageurs à cause de l’absence des MRE

Le port d’Algésiras, premier port espagnol en nombre de passagers, a perdu une majorité de son flux cette année. En cause, l’absence de Marocains résidant à l’étranger (MRE).

C’était prévisible et cela se confirme aujourd’hui dans les chiffres. Le port du sud de l’Espagne a perdu 87,79 % des embarquements à cause de l’annulation de l’opération Marhaba 2020. Cette opération était organisée principalement par le Maroc et l’Espagne et permettait de fluidifier le trafic entre les deux pays.

Ainsi, entre les mois de janvier et juillet derniers, 209 465 passagers ont fait le voyage entre Algésiras et Tanger Med, alors qu’à la même période de l’année dernière 601 528 avaient déjà traversé la frontière.

Le port de Tarifa, situé à une vingtaine de kilomètres d’Algésiras, a également été fortement impacté par l’arrêt de liaisons maritimes. Entre janvier et juillet derniers, seuls 24 175 voitures avaient pu embarquer entre les deux ports, contre 102 846 une année auparavant, soit une dégringolade de 76,49%. Ce port, pour rappel, est relié à Tanger-ville uniquement par des bateaux rapides (fast ferries).

Malgré tout, les compagnies maritimes, dont AML, Trasmediterranea, Balearias ou encore FRS espèrent que les liaisons seront rétablies avant la fin de l’année, période durant laquelle de très nombreux Marocains du monde voyagent au Maroc. Avec les chiffres du coronavirus en constante augmentation depuis quelques jours, il est fort probable que cette ouverture soit à nouveau repoussée.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer