Covid-19

Covid-19: 563 nouveaux cas confirmés au Maroc, 61 guérisons en 24h

Rabat - Cinq cent soixante-trois (563) nouveaux cas d'infection au coronavirus (Covid-19) et 61 guérisons ont été enregistrés au Maroc au cours des dernières 24H, a annoncé mercredi le ministère de la Santé.

Ce nouveau bilan porte à 10.907 le nombre de contaminations dans le Royaume depuis le premier cas signalé le 2 mars dernier, et à 8.468 le nombre des personnes totalement rétablies, soit un taux de guérison de 77,6%, a précisé Hind Ezzine, cheffe du service des maladies épidémiques à la Direction de l’épidémiologie relevant du ministère de la Santé, dans une déclaration retransmise par la MAP sur sa chaîne de télévision M24 et sa station radiophonique RIM RADIO.

Le nombre des décès a atteint 216 avec deux nouveaux décès enregistrés au cours des dernières 24 heures, a-t-elle ajouté, faisant savoir que le taux de létalité a été ramené à 2%.

S’agissant des cas actifs, la responsable a relevé que 2.223 patients sont actuellement sous traitement ou font l’objet de suivi médical, faisant savoir que le nombre des cas exclus après des résultats négatifs d’analyses effectuées au laboratoire se chiffre à 580.850.

Les nouvelles contaminations se concentrent dans les régions de Laâyoune-Sakia El Hamra, qui a recensé 168 nouveaux cas (141 cas à Laâyoune dans un milieu professionnel et 27 à Tarfaya chez les personnes contacts), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (145 cas, dont 93 à Fahs-Anjra dans un milieu professionnel, 18 à Tanger, 21 à Larache, 12 à Tétouan et un seul cas à M’diq).

Il s’agit aussi des régions de Rabat-Salé-Kénitra (112 cas tous dans un milieu professionnel de la province de Kénitra), Casablanca-Settat (99 cas, dont 47 à El Jadida dans un milieu professionnel, 29 à Sidi Bernoussi, 13 à Mohammedia dans un milieu professionnel et 10 à la ville de Casablanca), Marrakech-Safi (20 cas, dont 15 à Marrakech, 04 à Safi et un seul cas à El Haouz), Fès-Meknès (14 cas à Fès parmi les personnes contacts).

La région de Beni Mellal-Khenifra a enregistré 04 cas (à Fkih Ben Salah), et un seul cas a été recensé dans la région de Guelmim-Oued Noun (province de Sidi Ifni).

Les régions de Dakhla-Oued Eddahab, de l’Oriental, de Souss-Massa et de Drâa-Tafilalet n’ont enregistré aucun nouveau cas de coronavirus ces dernières 24H, a-t-elle précisé.

Et d’ajouter que le nombre de cas graves et critiques a atteint 17 cas, répartis entre les régions de Marrakech-Safi (10 cas), de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (04 cas) et de Casablanca-Settat (03 cas).

Évoquant le système de suivi des personnes contacts, la responsable a signalé que leur nombre a actuellement atteint 56.800 et que 7.228 font toujours l’objet de suivi médical.

Mme Ezzine a relevé que le renforcement de la capacité des laboratoires par les outils de diagnostic virologique a permis d’effectuer plus de 20.000 tests de dépistage par jour et de détecter plusieurs cas, mettant l’accent sur la nécessite de distinguer entre les cas confirmés à la suite de l’apparition des symptômes et du suivi des contacts qui sont détectables par le biais du système de veille et de surveillance épidémiologique, et les cas d’infection par le virus sans apparition de symptômes, identifiés à travers la stratégie de détection précoce adoptée par le ministère de la Santé comme mesure accompagnatrice de la levée progressive du confinement sanitaire.

Cette détection précoce a permis d’isoler et de traiter précocement les cas, évitant ainsi les complications, a-t-elle souligné, précisant que l’isolement anticipé des cas positifs a permis de rompre la chaîne de transmission de la maladie et de limier le nombre d’infections.

La responsable a en outre noté que l’augmentation du nombre de cas appelle à plus de respect des mesures de prévention individuelles et collectives et à l’intérieur des milieux professionnels, rappelant à cet effet les mesures préventives notamment la salubrité publique, le lavage constant des mains, la distanciation sociale, les gestes barrières, le port correct du masque de protection ainsi que le téléchargement de l’application « wiqaytna » et son utilisation à bon escient.

Mme Ezzine a également souligné la nécessité de protéger les personnes âgées, qui souffrent de maladies chroniques, incitant à cet égard cette catégorie à plus de prudence pour éviter l’infection par le virus.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer