Binationaux Maghrébins

Tous Tunisiens même avec la COVID-19!

Par Haythem Alexandre Frioui 

La Tunisie a bel et bien été le miraculé de cette pandémie du COVID19 qui s’est abattu sur la planète. La panique mondiale devant ce virus inconnu aura eu raison de toute la planète économiquement et sans doute socialement.

Si sur le plan sanitaire, la Tunisie en particulier et l’Afrique en général, s’en sortent avec les honneurs, il n’en demeure pas moins que cette exception reste une énigme à élucider pour les scientifiques, même si certains persistent à croire que le Saint patron « Sidi Mehrez » y est pour quelque chose, alors que d’autres prêtent ce miracle à l’harissa et à l’huile d’olive ! Une chose est certaine, tous les Tunisiens ont prié pour que la petit pays que l’on sait à l’infrastructure médicale fragile et précaire soit épargné, des prières de tout un peuple qu’il soit résident ou non … .

Le miracle survenu, voilà qu’une réaction, inattendue, de cette pandémie fait surface aidée par quelques illuminés politiques, surtout maladroits, qui s’engagent dans une distinction entre malades Tunisiens locaux et importés ou plutôt Tunisiens résidents et non résidents ?!

Le ministère de la Santé a ainsi divisé les Tunisiens en 2 catégories créant une ségrégation sans précédent et jamais vue ailleurs. Malgré des condamnations de la part de quelques journalistes, le discours est demeuré le même soulignant une volonté de catégoriser le peuple tunisien en groupe Sain (les résidents) et Malade (les non résidents).

Il n’en fallait pas plus pour installer une énième division au sein d’une nation déjà fragilisée dans son union par la maladresse des discours d’apprentis politiques de plus en plus haineux, mais aussi la montée des régionalismes ou encore les dogmes religieux.

En l’espace de quelques jours, ce sont des centaines de statuts hostiles aux TRE qui sont apparus à un moment où la communauté expatriée était déjà attaquée par des mesures gouvernementales discriminatoires et injustes, du fait d’une augmentation des tarifs consulaires sans précédents, de plus de 300% parfois. Nous disons que nous ne sommes pas une vache à traire selon les humeurs !

Ce sont un million et demi de Tunisiens qui se voient mis à l’index par un gouvernement sourd et inconscient de la gravité des actes et de leurs conséquences.

Quand les pays du monde entier courtisent leurs diasporas et facilitent leur retour, en Tunisie on en fait une sous-classe responsable des virus et autres maux du pays.

On sanctionne les compatriotes qui autrefois étaient reconnus par l’État comme une des principales sources d’alimentation du trésor en devise étrangère.

En 10 ans, la haine envers les TRE est devenu un rituel de campagnes politiques, si ce ne sont pas les binationaux que l’on attaque dans l’enceinte même de l’ARP, alors c’est dans le débat public que l’on s’acharne sur les Tunisiens expatriés.

Chers compatriotes « locaux », savez-vous que nous sommes autant Tunisiens que vous ?

Savez-vous, que nos familles, nos amis, nos biens sont en Tunisie ?

Savez-vous que nous avons les mêmes droits et que personne ne peut ou n’a autorité pour nous interdire de rentrer chez nous en Tunisie?

Vous qui pensez que nous sommes des pestiférés qui vont vous contaminer en rentrant chez nous, sachez une fois pour toute que, « Tounes Darna ! »

Sachez chers compatriotes que malgré la haine, la calomnie et la blessure des propos, « A7na Twensa wnoss ! »

N’en déplaise aux politiques qui refusent l’apport des TRE dans la  chose publique, n’en déplaise aux compatriotes qui ont insulté les TRE, malgré les mythomanes qui croient avoir géré et vaincu la pandémie,…

Nous expatriés tunisiens, binationaux, immigrés, rentrerons cet été !

Nous continuerons à assister notre pays au travers de dons et de transferts de nos économies.

Nous investirons et créerons des emplois. Nous continuerons à prier pour la Tunisie comme nous l’avons fait durant toute cette crise de la COVID19, mais surtout nous ne considérerons pas la bêtise et l’acharnement de quelques compatriotes perdus et ignorants.

Nous appellerons toujours à l’unité et à l’amour de la Tunisie même si nous espérions l’entendre de la classe dirigeante.

Nous attendons des 6 ministres binationaux et du chef du gouvernement, qu’ils assument leurs identités et ramènent à la raison leurs collègues et les quelques brebis égarés parmi nos concitoyens, pour refermer cette malheureuse parenthèse.

La Tunisie est déjà malade et épuisée, n’allons pas diviser notre nation pour satisfaire des politiciens aigris et de passage !

Notre diaspora est respectée et reconnue un peu partout où elle se trouve elle constitue une élite scientifique, intellectuelle, culturelle, sportive et aussi politique. Le Tunisien brille hors de ses frontières et c’est au bénéfice du pays, mais nous ne devons pas nous inscrire dans ce vieil adage qui dit, « Nul n’est prophète en son pays .

Restons unis et aimons notre Tunisie, qui est la terre de tous les Tunisiens où qu’ils soient, peu importe leurs couleurs et leurs cultes, c’est ça la vraie Tunisie !

 

 

 

Haythem Alexandre Frioui
Fondateur de Maghrebins du Monde
www.maghrebinsdumonde.com

 

 

 

NB: Voilà un tout petit échantillon de la haine du Tunisien, qui a trouvé le champ libre pour s’exprimer durant cette pandémie.

 

 

 

Afficher plus
Bouton retour en haut de la page